Suivi de la mangrove en contexte minier

Dr Cyril Marchand

Le projet que nous avons présenté au CNRT intègre une démarche qui vise à déterminer le rôle de la mangrove dans les processus globaux de transfert continent-océan en milieu tropical, et notamment son rôle de filtre vis-à-vis des effluents miniers.

En Nouvelle-Calédonie, la superficie couverte par les mangroves est particulièrement étendue et la richesse floristique de ces dernières est très significative. Cependant, la mangrove calédonienne est une zone tampon entre un lagon de plus de 20 000 km2, délimité par la plus longue barrière récifale continue au monde, et les massifs ultrabasiques et leurs couvertures d'altération, couvrant 1/3 du territoire calédonien et caractérisés par leur grande richesse en un certain nombre d’éléments traces métalliques (ETM) (Fe, Mn, Ni, Cr et Co). En effet, la Nouvelle-Calédonie, 3ème producteur mondial de nickel (30 % des réserves mondiales) connaît une activité minière particulièrement intense depuis la fin du 19ème siècle. Depuis le début de cette activité, environ 300 millions de m3 de stériles latéritiques riches en Fe, Mn, Ni, Cr et Co ont été remaniés. Une partie significative de ces stériles a été transportée par érosion vers les zones littorales à la faveur d’épisodes climatiques violents qui interviennent régulièrement dans cette région. En période de crue cyclonique, les processus naturels d’érosion et de sédimentation sont fortement accentués par l’exploitation minière, et représentent la plus importante source de dégradation du littoral, de la mangrove, des récifs frangeants et du lagon.

Dans le cadre du présent projet, nous mettons en place un dispositif de suivi du milieu en combinant l’outil télédétection (images optiques et radars haute résolution), et une instrumentation in-situ visant à déterminer la quantité des apports en particules sédimentant dans la mangrove ainsi que la durée d’inondation de chaque zone de mangrove. La combinaison de ces deux approches nous permettra de déterminer l’impact de ces apports sur cet écosystème. L’objectif du présent projet de recherche est de délivrer un dispositif de suivi de la mangrove, qui permettra d’évaluer son évolution en fonction des apports sédimentaires, et des modifications du réseau hydrographique liées aux apports. Dans ce contexte, nous nous sommes focalisés sur une mangrove située en aval d’un bassin versant caractérisé par une activité minière, et présentant une structuration de l’écosystème typique, à savoir la mangrove située en fond de baie de Vavouto.

Le caractère ambitieux et innovant de ce projet réside, d’une part, dans le fait qu’il n’existe actuellement aucun appareil de mesure in situ permettant de suivre la durée d’immersion et le taux de sédimentation dans la mangrove, et d’autre part, qu’il s’agira d’une première application de la télédétection très haute résolution à l’étude de la mangrove, et à son suivi dans un contexte d’exploitation minière.

We recommend reading justhost review if you would like a quality business hosting for your small company website.